Le test de paternité, tout ce qu’il faut savoir

Le test de paternité est une pratique visant à établir un lien génétique entre deux individus. Existant depuis plusieurs années déjà, cette procédure se présente comme étant le moyen le plus sûr et le plus facile pour déterminer le lien parental par le biais des gènes.

Dans quel cadre peut-on procéder à un test de paternité ?

Le taux de personnes qui font recours à un test de paternité est en constante croissance en raison de l’augmentation en nombre des parents qui ont des enfants en dehors du mariage. Si dans d’autres pays, tout le monde est libre de procéder à ce test autant qu’il veut, en France, c’est bien autre chose. Effectivement, un test d’ADN est autorisé uniquement dans le cadre d’une procédure judiciaire qui a pour but d’établir ou de contester un lien de filiation ou à supprimer et à obtenir des subsides. De ce fait, le test de paternité doit être réalisé sur le territoire français sous la recommandation d’un juge du tribunal uniquement. D’autant plus que le consentement du père est obligatoire. En dehors de ces cas, la réalisation d’un test de paternité et d’autres formules du même genre est interdite par la loi. Source : https://www.vaterschaftstest-dna.com/

Les conditions pour procéder à un test de paternité ?

Dans le cas le plus normal, le test de paternité doit être réalisé quand tous les participants sont toujours en vies afin d’avoir des échantillons dans les meilleures conditions. Dans ce cas, le prélèvement se fera sans complexité pour assurer un résultat fiable. Cependant, cela peut arriver que l’un des participants soit décédé, le père présumé dans la majorité des cas. Dans cette occurrence, il est possible de rencontrer quelques difficultés sur le prélèvement des échantillons. Mais cela n’empêche pas de réaliser la procédure puisqu’il est possible désormais d’utiliser d’autres échantillons standards comme les ongles, les brosses à dents, les tiges de cheveux et autres. Bref, avec la science évolutive, établir le lien parental en identifiant l’ADN de deux sujets n’est plus une affaire complexe.